La ruche qui dit oui

La ruche qui dit oui - Consommation bio, locale et durable

Vous allez probablement vous dire que je suis un peu folle de prendre mes légumes en photo, mais je tenais à illustrer cet article sur « La ruche qui dit oui » avec les beaux légumes que j’y ai acheté ce week-end (ça donne envie, non ?!).

Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, « La ruche qui dit oui » met en relation des petits producteurs locaux (moins de 250km du lieu de distribution) et des consommateurs désireux de manger de bons produits bio ou fermiers à travers des « ruches » situées un peu partout en France (hébergées chez des particuliers en général). Pour rejoindre une « ruche », il suffit de se rendre sur le site internet et de trouver la plus proche, ensuite on choisit le contenu de son panier : fruits, légumes, pain, oeufs, etc… on valide sa commande et on vient la récupérer le jour de la distribution.

J’ai trouvé une « ruche » pas très loin de chez moi, j’ai passé commande il y a quelques jours et ce week-end j’y ai fait mes courses pour la première fois. En ce samedi matin, le garage de la « reine » avait vraiment l’allure d’une ruche, entre les producteurs venus faire la distribution de leurs produits et les « abeilles » venues nombreuses. L’ambiance est plutôt chaleureuse, les habitués se connaissent. Le maraîcher était là en personne pour distribuer ses produits, certains autres avaient simplement déposé les colis. Dans mon panier : plusieurs kilos de fruits et légumes, des oeufs, du pain, une brioche, quelques yaourts. En quelques minutes, les deux grands sacs en toile que j’avais apportés étaient remplis. J’ai cuisiné les premiers produits le jour même, et n’ai été déçue ni par le goût, ni par la fraîcheur.

Au final, j’ai aimé cette expérience que je compte bien réitérer régulièrement. La « ruche » permet de consommer bio (tout n’est pas bio, mais au moins issu d’une agriculture raisonnée), d’éviter le supermarché (quel plaisir !), de réduire ses déchets (on met les fruits et légumes directement dans son sac – exit le plastique) et de faire travailler de petits producteurs locaux, pour un prix raisonnable.
En forte progression, le concept de « La ruche qui dit oui » est parfois critiqué, car contrairement aux amap, les consommateurs peuvent choisir ce qu’ils achètent et ne s’engagent pas sur la durée. Pour ma part, je trouve cette flexibilité intéressante, car elle ouvre le chemin d’une consommation plus responsable (et d’une alimentation plus saine) à davantage de personnes, tout en soutenant l’agriculture et l’artisanat locaux.

Toutes les infos sur « La ruche qui dit oui » sur https://laruchequiditoui.fr/fr

La ruche qui dit oui - pain bio artisanal de producteur local

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *