Merci Béa !

Dédicace du livre Zéro Déchet de Béa Johnson

Il y a deux jours, je suis allée assister à la conférence de Béa Johnson à Issy-les-Moulineaux, avant dernière étape de sa tournée de trois semaines en Europe pour la COP21. J’attendais ce moment depuis un peu plus de deux ans, lorsque j’ai découvert son blog, et lu son livre dès sa parution en France. « Zéro Déchet », c’est certainement le livre qui m’a le plus inspirée dans ma vie d’adulte, et depuis sa lecture, j’essaye petit à petit de mettre en oeuvre ses astuces pour me simplifier la vie.

J’ai vécu une belle expérience lors de cette soirée, en écoutant Béa Johnson parler de son mode de vie avec beaucoup d’énergie, de conviction, d’humour et d’émotion aussi. Ce qu’elle a dit, je l’avais déjà lu dans son livre ou dans des interviews, vu en vidéo sur YouTube ou dans des émissions de télévision, mais peu importe, j’étais venue pour vivre une rencontre, sans la barrière d’un écran, et c’était super. La sincérité de sa démarche m’a profondément touchée. Lorsqu’elle évoque les bénéfices de son mode de vie simple, basé sur les expériences et non sur les biens matériels, je ne peux que souhaiter un futur comme celui-ci pour ma famille. A l’issue de la conférence, l’auteure m’a gentiment dédicacé son livre -que j’avais apporté avec moi- et c’est toute fière et encore plus motivée que je suis rentrée à la maison, prête à vivre cette vie riche de sens à laquelle j’aspire. Ce mercredi soir de décembre, je ne l’oublierai pas, merci Béa !

Biocoop21

Biocoop21, la boutique bio éphémère 100% vrac à Paris pendant la COP21.

Biocoop21 – 14 rue du château d’eau – Paris 10ème

Tout juste de retour de la Biocoop21, je vous raconte ma visite dans cette boutique pas comme les autres. Biocoop21, c’est le magasin bio éphémère 100% vrac ouvert par Biocoop à l’occasion de la COP21 à Paris.
Derrière cette belle devanture turquoise du 10ème arrondissement, un espace regroupant plus de 250 références de produits en vrac, sans emballage. On y trouve de l’épicerie sèche (céréales, pâtes, riz, biscuits…), des fruits et légumes frais, du pain, un stand charcuterie et crèmerie, une sélection de thés, trois références de vin rouge, de l’huile, du miel, du sirop d’agave, des produits d’entretien (lessive, adoucissant, produit vaisselle, savon de Marseille)… Le principe, c’est de venir faire ses courses avec ses propres bocaux ou autres contenants réutilisables, et de repartir uniquement avec la quantité de produit désirée pour ne rien gaspiller et ne jeter aucun emballage. Pour ceux qui souhaitent s’équiper, la boutique propose un joli « bar à bocaux » et des petits sacs en coton à 1,20€.

Pour ma part, je suis venue en « touriste » car j’habite trop loin pour fréquenter cette boutique au quotidien, mais j’ai croisé des habitants du quartiers qui semblaient l’avoir vraiment adoptée et arrivaient avec sacs et bocaux. Le choix en épicerie est intéressant, mais ce qui m’a vraiment plu, c’est l’effort qui a été fait pour proposer des produits habituellement plus difficiles à trouver sans emballage : distributeur de miel, de vin, ou de produits d’entretien.
J’espère vraiment que ce concept séduira de nombreuses personnes car si les résultats sont positifs, il sera dupliqué dans les magasins Biocoop de France et rendra le mode de vie zéro déchet cher à Béa Johnson un peu plus accessible à tous. Une première bonne nouvelle a été annoncée ce jour : la boutique éphémère ne fermera pas ses portes à la fin du mois de décembre comme prévu, mais seulement fin février, la Mairie de Paris ayant souhaité lui donner une chance supplémentaire de convaincre. Bref, si vous souhaitez voir les boutiques de vrac fleurir près de chez vous, n’hésitez-pas à venir visiter la Biocoop21 !

Epicerie en vrac et sans emballage à la Biocoop21 à Paris.

Fontaine à vin rouge pour venir recharger ses bouteilles à la Biocoop21 à Paris.

Distributeur de Miel à la Biocoop21.

Le bar à bocaux de la Biocoop21.

Charcuterie et crèmerie vendue sans emballage à la Biocoop21 à Paris.

Rayon fruits et légumes bio à la Biocoop21.

Ecofrugal

Le guide éco frugal - Retrouvez votre pouvoir d'achat en protégeant la planète ! de Philippe Levêque
« 
Le Guide Eco Frugal » de Philippe Lévêque, dispo ici.

Qui ne s’est pas demandé un jour où passait son argent ? Même lorsque l’on gagne correctement sa vie, on est parfois étonné de ne pas réussir à mener autant de projets qu’on le souhaiterait, à faire autant de chose qu’on aimerait et au final on a le sentiment de vivre moins bien que les générations précédentes. Le « Guide Ecofrugal » de Philippe Levêque, affiche une promesse alléchante, celle de retrouver notre pouvoir d’achat – en économisant jusqu’à 5000€ par foyer – tout en protégeant la planète.
A travers ses quelques 400 pages, cet ouvrage présente une multitudes de solutions concrètes pour faciliter son quotidien, faire des économies et réduire son impact sur l’environnement. Comparé par son auteur au célèbre guide du Routard, le « Guide Ecofrugal » est divisé en grands thèmes (alimentation, énergie, loisirs, transports…) dans lequels on trouve plusieurs fiches (composteur, thermostat, bicarbonate, pédibus…). Les sujets abordés sont vraiment variés, parfois surprenants et inattendus : de la bouteille d’eau en plastique au placement de vos économies, de l’amour au télétravail, tous concourent à cette présentation du mode de vie écofrugal.
L’auteur, Philippe Lévêque, un ancien financier reconverti dans les questions d’environnement, a adopté ce mode de vie, constaté ses bienfaits et également mis en pratique ses conseils en accompagnant des familles sur la voie de la frugalité en Ile-de-France. Il a créé l’écofrugal project pour partager ses bons plans économiques et écologiques.

Lorsque j’ai repéré le « Guide Ecofrugal » au détour d’une page Internet la semaine dernière, j’ai tout de suite eu envie de voir ce qu’il pourrait bien renfermer. Je n’ai pas été déçue, et comme d’autres, il pourrait bien circuler entre les mains de quelques collègues et amis curieux (c’est écofrugal ça, non ?!). Dans un souci de minimalisme et de réduction de mon impact environnemental, j’esssaie de veiller à ce que chaque livre qui entre dans ma bibliothèque soit là pour une bonne raison, qu’il me procure un certain plaisir comme dirait Marie Kondo.
Je n’ai pas lu la totalité de ses pages, et je ne le ferai sans doute pas d’un seul coup, mais plutôt au fur et à mesure de mes questionnements ou de mes besoins spécifiques. Des quelques pages que j’ai pu lire, j’ai aimé le côté très accessible, le ton donné aux commentaires de l’auteur qui sont systèmatiquement ajoutés au traitement plus « pratico-pratique » de chaque sujet et les nombreux témoignages. Certains verront peut-être dans cet ouvrage le moyen de faire des économies, d’autres – un peu comme moi – y trouveront de nouvelles clefs pour vivre plus en phase avec leurs convictions. Peu importe les raisons qui nous poussent à nous plonger dans ce guide, je pense que les bénéfices sur notre planète, notre santé et notre porte-monnaie finiront de tous nous convaincre.

Pour en savoir plus sur l’écofrugal project, rendez-vous ici.

Létol

Etole en coton biologique made in France par la marque Létol
Étole « Gabrielle » blanc/gris LÉTOL, à découvrir ici.

Aujourd’hui, je partage avec vous mon dernier coup de coeur mode pour la jolie marque Létol. C’est dans la vitrine d’une boutique multi-marques de ma ville que j’ai découvert les étoles bien nommées « Létol – Manufacture Française d’étoles ». Cette entreprise située à Charlieu, dans le département de la Loire, fabrique avec passion des étoles en coton biologique dans le respect de la planète, du producteur et du consommateur.

Sur l’étiquette, on peut lire quelques informations intéressantes : l’impact environnemental des produits est clairement affiché et comparé à un produit conventionnel équivalent (résultat, un impact environnemental divisé par 3 pour les étoles de Létol). La marque est certifiée Alter-Tex, un label garantissant la fabrication française, et l’utilisation de fils et de colorants éthiques et responsables.

Dans la collection, pas de tissu imprimé, toutes les pièces sont réalisées en tissage jacquard. Ce tissage, qui peut parfois paraître vieillot, est ici remis au goût du jour avec plus de 300 modèles colorés et inspirés. En plus d’être « made in France », les étoles sont légères et douces : j’ai senti l’addiction arriver dès les premiers instants ! Côté prix, les étoles coûtent toutes 55€, ce que je trouve raisonnable pour un produit de cette qualité et qui favorise l’emploi dans notre pays.

Pour découvrir les modèles Létol, et trouver un revendeur près de chez vous, rendez-vous ici. C’est également une chouette idée cadeau à mettre au pied du sapin cette année !

Foulard en coton bio made in France

Létol, manufacture française d'étoles