MinsGame – Jours 17 à 24

Aujourd’hui, je fais le dernier bilan partiel de mon défi « MinsGame », après 24 jours de désencombrement. Ce dimanche, j’ai vraiment commencé à sentir la difficulté en réfléchissant aux choses dont je me débarrasserai dans la semaine à venir… Certes, mes placards ne sont pas complètement vides, mais j’ai l’impression de toucher au but, en ayant uniquement les objets dont j’ai besoin ou qui me procurent un réel plaisir et me font me sentir bien chez moi.
J’ai profité du week-end pour faire un nouveau tri, encore plus drastique, dans ma penderie, et pour boucler ma dernière semaine de MinsGame, je vais aller mettre le nez dans le dernier petit carton stocké à la cave depuis notre dernier déménagement.
Satisfaction supplémentaire : lors de mon anniversaire, la semaine dernière, je n’ai reçu aucun objet qui pourrait venir encombrer à nouveau mais uniquement des cadeaux immatériels, le kit zéro déchet de Lamazuna (dont je vous parlerai prochainement), et un beau citronnier.
Rendez-vous dans une semaine – soit dans 196 objets en moins – pour le bilan final de mon « MinsGame » (et chaque jour sur Instagram @ekolovy) ! *motivée*

Minsgame, défi minimaliste - Jour 17 à 20

Jour #17 : une boîte, six figurines, deux bols, un porté-clés, un bracelet, un lot de pinces à chignon, deux pochettes, un coupe-papier, une déco à paillettes, un mini panneau.
Jour #18 : une fontaine décorative, une tasse, quatre photophores, un vase, trois pots à épices, un set de couverts, un décapsuleur, un porte-photo, deux figurines déco, une pièce de « collection » et un faux citron (lol).
Jour #19 : un cadre, un porte-monnaie, quatre porte-clés, huit pinces à cheveux, un badge, deux broches fleurs, une miniature de parfum et une paire de boucles d’oreilles.
Jour #20 : quatre livres, deux bougeoirs, un cadre, un coupe-papier, une lettre en bois, un ourson, trois colliers, quatre paires de boucles d’oreilles, deux porte-clés, et une bague.

Minsgame, défi minimaliste - Jour 21 à 24

Jour #21 : trois sets de déco de noël adhésives, quatre sapins en bois, six déco à suspendre, quatre figurines, deux mini peluches, un éventail et une déco à poser.
Jour #22 : vingt et une miniatures pour vitrine et une pochette noire.
Jour #23 : deux trousses, un serre-tête, trois kits brosse à dents de voyage, une paire de lunettes de soleil, trois bagues, deux porte-clés, trois colliers, une figurine, un stylo, quatre pinces, une boîte et une lampe.
Jour #24 : quinze vêtements et accessoires, trois paires de chaussettes d’avion, deux mini altères, une radio de poche, un petit miroir et deux colliers.

MinsGame – Jours 9 à 16

C’est déjà l’heure du deuxième bilan de mon défi minimaliste « MinsGame ». Voilà 16 jours que je désencombre et cela s’est déjà un peu compliqué…
Pour le dixième jour, j’ai éliminé les objets inutiles qui se trouvaient à mon bureau, et je suis satisfaite du résultat. A présent, il me reste uniquement mes « outils de travail », une tasse (pour ne pas avoir à utiliser les gobelets en plastique de la machine à café) et une jolie orchidée blanche.
Pendant les fêtes de fin d’année, je suis allée chez parents et j’en ai profité pour emporter deux cartons d’affaires que je laissaient chez eux afin qu’elles n’encombrent pas mon chez moi *pas sympa, la fille*. Alors, pour n’ignorer aucune possession, sous prétexte qu’elle est stockée à 400 km de chez moi, j’ai fait le tri, et ai inclus ces objets à mon minsgame. C’est fou ce que j’ai pu accumuler à une époque… et c’est tellement satisfaisant d’avoir moins aujourd’hui.
Allez, à dans huit jours pour le prochain bilan partiel de mon « MinsGame » (et chaque jour sur Instagram @ekolovy) !

Minsgame - Le défi minimaliste - Jour 8 à 12
Jour #9 : deux carnets, deux stylos, deux magnets, une barrette, une figurine
Jour #10 : deux boîtes, deux poneys, trois bonnets, une tasse, une figurine, un magnet
Jour #11 : deux torchons, six pailles, deux photophores, une carte de piscine
Jour #12 : deux paires de chaussures, trois vêtements, deux culottes, un échantillon, une pochette, trois masques

Minsgame, défi minimaliste - Jour 13 à 16

Jour #13 : quatre DVD, un badge, un porte-clefs, un plumier, une montre, un miroir, une barrette, un gloss, deux poches
Jour #14 : quatre livres, trois paires de lunettes, deux étuis, une vache, un badge, un flacon, un coeur à suspendre, une fleur de douche
Jour #15 : un foulard, deux colliers, un gobelet, une paire de boucles d’oreilles, cinq bagues, une boite, un canard, un angelot, une feuille en verre, un magnet
Jour #16 : deux pochettes, une trousse, quatre bagues, trois magnets, deux pinces, une paire de boucles d’oreilles, un coeur en céramique, une poupée en crochet, un collier

Nuances de grès

Vaisselle en grès naturel, chez Landmade, dispo ici.

Voici quelques jours que je suis installée dans mon nouveau chez-moi, et c’est avec beaucoup de plaisir que je vous présente la nouvelle vaisselle qui accompagne nos repas.

Mon précédent appartement était tout petit, et je possédais seulement quelques assiettes. En m’installant dans un espace plus grand où je pourrai recevoir famille et amis, j’ai souhaité investir dans un service un peu plus conséquent. Mon choix s’est tout naturellement porté sur la collection de vaisselle en grès naturel du site Landmade (dont je vous parlais ici) qui mèle simplicité, authenticité et qualité.

Fabriquée dans une petite entreprise familiale située au Portugal entre les villes de Porto et Braga, cette céramique est le résultat d’un travail artisanal et d’un savoir-faire transmis de génération en génération. Sa teinte douce et son toucher très naturel donne envie d’y mettre de bons produits frais et sains pour les repas du quotidien. Bien rangée dans le placard de la cuisine, c’est même un plaisir de la regarder !

En optant pour une vaisselle artisanale plutôt qu’industrielle, et une matière naturelle comme le grès, je pense avoir fait le choix durable d’objets qui garniront notre table pendant de nombreuses années.

Pour tout savoir sur la fabrication artisanale de cette vaisselle en grès naturel, Landmade a réalisé un joli reportage photo à découvrir ici.

  

Moins gaspiller c’est pas sorcier !

Moins gaspiller c'est pas sorcier ! de Stéphanie Araud-Laporte

Moins gaspiller c’est pas sorcier ! de Stéphanie Araud-Laporte, dispo ici

Pas plus tard qu’hier, j’ai acheté « Moins gaspiller, c’est pas sorcier ! » de Stéphanie Araud-Laporte. Ce livre avait attiré mon attention sur le web la semaine passée, je suis donc allée me le procurer dès le premier jour de ce long week-end, et c’est une très belle surprise ! Je dois bien avouer que je m’attendais à moins bien pour ce guide publié aux éditions Marabout il y a quelques semaines.

Le résumé :

« Cet ouvrage rassemble tous les conseils pratiques, les astuces et les recettes pour moins gaspiller en s’interrogeant sur ses besoins réels, en devenant plus autonome, en apprenant à préserver, à réutiliser mais aussi à partager, échanger, donner et recycler !
Vous apprendrez ici comment :
– faire plus d’économies au quotidien ;
– moins accumuler et moins posséder ;
– réapprendre à faire avec ses dix doigts.
Ce livre s’adresse à celles (et ceux) qui rêvent d’une vie plus saine et plus écologique mais qui pensent que c’est dur et compliqué…
Testez ces idées, adoptez-les, personnalisez-les, détournez-les ! A votre rythme et selon vos envies.
A la clé, c’est beaucoup d’économies ! »

Avec 215 pages, cet ouvrage complet tient ses promesses de mode d’emploi très pratique pour faire rimer écologie et économies dans la vie de tous les jours. A travers 6 grands chapitres (habiter, cuisiner, jardiner, s’habiller, prendre soin de soi, et ralentir), son auteur explique et donne les recettes pour s’organiser, mieux (et moins) consommer, faire soi-même. On trouve par exemple la liste des fruits et légumes à consommer à chaque saison, des astuces d’éco-conduite, un guide des labels textiles et des recettes pour remplacer tous les produits d’entretien industriels par du fait-maison non toxique et très économique. Pour ne rien gâcher, la mise en page est dynamique et très agréable, avec des illustrations simples, rigolotes et efficaces.

Au final, un vrai remède anti-crise, anti-gaspillage, anti-fatalité à lire selon ses envies, et sur lequel revenir régulièrement pour trouver de nouvelles idées à mettre en pratique.